Le gouvernement des États-Unis et 3 entreprises sénégalaises co-investissent 9,9 millions de dollars pour créer des emplois et construire de nouveaux marchés en vue de faciliter la reprise après les restrictions liées à l'épidémie de COVID-19

Emballage de produits par le personnel de Biosene

Le West Africa Trade & Investment Hub financé par l'USAID a accordé des subventions de co-investissement d'un montant total de 1,43 million de dollars (780 millions de francs CFA) à trois entreprises sénégalaises prometteuses : Club Tiossane, une entreprise de livraison de produits frais achetés en ligne, et deux entreprises agroalimentaires dirigées par des femmes, Biosene et Entreprise Aissatou Gaye (EAG). Ces investissements aideront ces entreprises à répondre aux demandes du marché, créer des emplois et atténuer l'impact économique des restrictions imposées par la pandémie de COVID-19.

Club Tiossane mettra à profit le co-investissement de l'USAID et ses propres ressources pour élargir ses activités, en construisant un entrepôt frigorifique et une installation d'emballage, dans le but d'augmenter sa capacité de stockage de produits alimentaires. L'entreprise achètera également 14 camions de livraison pour faire passer son volume de livraisons à domicile de 1 200 à 4 000 livraisons par semaine.

Pour répondre aux besoins du marché, Club Tiossane établira des partenariats avec 400 petits producteurs supplémentaires au Sénégal, portant ainsi le nombre de producteurs à 500 pour son approvisionnement. L'entreprise aidera également ces producteurs à améliorer la qualité et la quantité de leur production, à identifier les opportunités de marché, à diversifier leur gamme de produits et à accéder à de nouveaux marchés. Le montant total des co-investissements de l'entreprise et de l'USAID s'élève à environ 2 millions de dollars (1,1 milliard de francs CFA).

Biosene, une entreprise alimentaire dirigée par des femmes qui vend des produits fabriqués à partir de matières premières locales, utilisera les fonds de l'USAID pour renforcer ses chaînes d'approvisionnement au Sénégal et dans la région de l'Afrique de l'Ouest qui ont été touchées par la pandémie COVID-19.

Biosene achètera, auprès de 6 600 exploitants et transformateurs de produits agricoles, 340 tonnes de produits semi-finis et de matières premières composées de millet, fonio, fruits et poudre de baobab, hibiscus, moringa et de haricots blancs.

Les fonds de l'USAID seront investis pour lancer son site web destinée à aider Biosene à mieux commercialiser ses produits, à créer 39 nouveaux postes (dont 22 seront occupés par des femmes), à former l'ensemble de ses 96 employés pour accroître leurs performances et à mettre à jour tous ses processus commerciaux et manuels de procédures. Les ressources de Biosene seront utilisées pour concevoir et construire une installation de traitement et de stockage. L'investissement total combiné de Biosene et de l'USAID est d'environ 2,18 millions de dollars (1,21 milliard de francs CFA).

La deuxième entreprise de femmes concernée par ces co-investissements est l'Entreprise Aïssatou Gaye (EAG), une société de production de riz installée dans la zone de Ross-Béthio, dans la région de Saint Louis. Cette entreprise mettra à contribution les nouveaux fonds pour surmonter ses difficultés en termes de fonds de roulement, de services de conseil agricole et de capacité de transformation.

Le montant prévu des investissements combinés pour le renforcement d'EAG est d'environ 5,8 millions de dollars (3,2 milliards de francs CFA). Ce co-investissement devrait permettre de doubler la capacité de transformation d'EAG et de satisfaire une demande accrue de riz induite par les restrictions imposées par la COVID-19 dans le domaine des transports, qui ont considérablement réduit l'accès des Sénégalais au riz importé. Parallèlement, les investissements réalisés en faveur d'EAG permettront d'accroître la production de riz, contribuant ainsi à renforcer la sécurité alimentaire dans la zone de Ross-Béthio tout en positionnant EAG comme modèle d'entrepreneuriat féminin dans un secteur traditionnellement dominé par les hommes.

Ces trois co-investissements de l'USAID réalisés par le West Africa Trade & Investment Hub sont des exemples qui illustrent l’appui du gouvernement américain pour la promotion de l’entreprenariat dans la sous-région. Alors que l'USAID célèbre son 60ème anniversaire et six décennies de partenariat avec le Sénégal, des investissements comme ceux-ci montrent comment l'USAID s'associe avec des organisations et des entreprises pour développer le secteur privé du pays et soutenir l'entrepreneuriat, en particulier au niveau des petites et moyennes entreprises.

A propos du West Africa Trade & Investment Hub :Le Trade Hub est une initiative financée par l'USAID pour stimuler la croissance économique grâce à des investissements réalisés conjointement avec le secteur privé, en vue de générer de nouveaux investissements, créer de nouveaux emplois et relever la valeur des exportations régionales et internationales en provenance d'Afrique de l'Ouest. Grâce au fonds de réponse rapide à la COVID-19 du Trade Hub, l'USAID aide les entreprises sénégalaises à atténuer les effets négatifs de la pandémie et à se positionner sur des marchés en mutation.

À propos de l'USAID:L'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) est la principale agence du gouvernement des États-Unis œuvrant pour mettre fin à l'extrême pauvreté dans le monde et permettre à des sociétés résilientes et démocratiques de réaliser leur potentiel. L'année 2021 marque le 60e anniversaire de l'USAID et 60 ans de partenariat avec le peuple sénégalais.

fr_FRFrench